2010.06.17

Nul ne sait.........

 

19364988

 

Paisible battement de son coeur

Dans le calme elle se repose

A l'ombre de grands arbres

Elle a fui la ville et ces bruits

Elle s'est réfugiée

En un lieu chimérique

Où l'eau fait fleurir les nénuphars

Gerbes d'étoiles qui scintillent

Quand le ciel s' ensoleille

Elle s'est dépouillée de son air sombre

Pour réclairer le fond de ses yeux

Dans les herbes marines

Qui s'étonnent du silence

Les saisons se brouillent

Dans la toile de son imaginaire 

 Espace où tout se confond

 Une léthargie aux visages tranquilles

 Où ne se tissent que ses rêves

Les flots l'emportent alors doucement

Vers des contrées enchantées

Que nul ne sait.......

 

 

2009.11.14

Vous..............

12-abstrait-rouge

 

Si la note disait : ce n'est pas une note qui fait une musique...


        Il n'y aurait ni chansons ni symphonies

Si le mot disait : ce n'est pas un mot qui fait une page...


        Il n'y aurait ni écrits ni livres 

Si la pierre disait : ce n'est pas une pierre qui peut monter un mur...


        Il n'y aurait ni maisons, ni édifices.

Si la goutte disait : ce n'est pas une goutte d'eau qui peut faire une rivière...


        Il n'y aurait ni mers ni  océans.

Si le grain de blé disait : ce n'est pas un grain de blé qui peut ensemencer un champ...


        Il n'y aurait ni cultures ni moissons

 Si l'homme disait : ce n'est pas un geste d'amour qui peut sauver l'humanité...

Il n'y aurait ni  dignité ni bonheur

ALORS.........

Comme la symphonie a besoin de chaque note

Comme le livre a besoin de chaque mot,
Comme la maison a besoin de chaque pierre,
Comme l'océan a besoin de chaque goutte d'eau,
Comme le moissoneur a besoin de chaque grain de blé.....


        L'humanité tout entière a besoin de chacun d'entre-vous  

Avec vos joies, vos espérances, vos souffrances, vos bonheurs et votre quotidien.

 L'humanité toute entière a besoin de vous  et de lui .....

Car vous êtes  tous  Unique.



2009.06.24

Je ne sais......

305232

Je ne sais pas tout.

Je ne sais que ce je sais

Et c'est tout !

J'ai remarqué sur mon chemin 

Qu'on avait vite fait de basculer vers l'absurde

Qu'en avançant vite ,on avançait sans temps

Spirale infernale d'une quête perpétuelle du parfait

Du "toujours plus haut"

Du "toujours plus brillant"

Où l'on finit par s'éteindre, imperceptiblement

Se ratatiner

Basculer si vite 

Vers oublier de "vivre "vraiment

Alors à quoi rime tout cela ?

Non, décidément

Celà ne rime à rien

Et la chute, aussi brillante soit-elle 

A des fonds de grisaille et  de pâleur,

Alors oui , mieux vaut s'émerveiller

En mangeant quelques cerises acidulées

Dans un sous-bois plein de tendressse

C'est surement là .. la vraie saveur de la vie!

2009.06.11

Une éternelle saison....

Photo175

Ereintée

Je quitte le port

Je me libère

Des amarres qui me retiennent

Je fonce droit sur l'horizon

Dans la réalité du réel

Le vide se dissipe 

Alors simplement 

Me poser dans un jardin

Humer les fleurs

Trouver les cieux célestes

Qui réjouissent l'oeil

Qui transforment le coeur

Qui vibrent d'arcs-en-ciel

Alors que dans la solitude de l'aube

Accablées de fatigue

Je voudrais m'anéantir

Emporté par mon destin

Je veux m'épanouir

Filer droit devant

Vers le levant

Tout là-bas

Où j'encrerai mon embarcation

Sous les rayons chauds cajoleurs

D'une éternelle saison.

2008.11.30

Ma nuit................

ma lumiere


Je regarde le ciel,

J'ai froid mais je n'ai plus peur ,

Je suis..... 

Car, je sais que s'il existe un chemin

A travers ce labyrinthe, je le trouverai.

La lune m'éclaire comme si elle

Aux reflets si pâles se meut, silencieuse

Seulement pour ceux que l'extérieur fait frissonner.

Elle marche, bouge, se cache,

Se découvre avec douceur,

Plus délicate qu'une plume, 

Lorsque mes pensées s'envolent ,

Sous la tourmente du quotidien

Qui rythme cadencé un air non accordé,

Je refuse de penser que je serais encore seule.
Je ne dors plus mais en fermant mes yeux,

Je vois passer mon rêve,

je sais que je l'ai saisi,

Au risque de me laisser séduire par la vague

Qui emporte mes désirs,

Sans voir au loin les dangereux récifs.

Je marche devant moi

Se libèrent peu a peu le chemin de ses bas-côtés,

Il me livre le passage attendu.

Je vois le jour poindre

Avec le sourire je prends cette fois

Sans fatigue ce passage éclairé.
Mon réveil lumineux me sert de phare .

Mon rêve qui navigue avec douceur

Sur cette goélette fait partie de ma vie,

Je sais que j'avance.

Je ne dormirai simplement plus comme cela

Quand il sera là

Car la nuit s'est rassasiée à me faire revivre

Ce que les échardes de la vie ont laissé en mon corps,

Solitude amère ou haine partagée ,

Ces cris étouffés se sont emprisonnés

Sous les échos du silence

Alors que le jour les aurait dévoilés tôt ou tard.
Je laisse cet hier derrière moi,

L'aurore se lève,

Je veux l'honorer,

Des moments volés les chantent déjà.

Je me sens bien

Quand je pense à ce demain ,

Si bien que sous mes paupières lourdes malgré moi,

Se glissent mon rêve azuré,

Je me laisserai bercer par la brise qui se lève,

Simplement pour rêver à une seule chose,

A une seule envie

    Un seul espoir!




 

2008.11.23

D'un pas léger........

ma route.

Je vais d'un pas léger sur un nouveau chemin
J’avance vers un demain
Au gré de mon humeur douce ou tantôt violente
Une promenade virant parfois en déferlante
Le regard loin devant, ivre de sensations.
En voulant maîtriser les milliers d'émotions
Qui parfois se déchaînent en orage intérieur
Pour ouvrir ou fermer mon cœur
Mes lèvres ont un sourire, mes yeux des larmes.
Quand un rayon de soleil me désarme
 Je ralentis et m'arrête un peu
Je ferme mes paupières pour écouter le vent
Qui chante à mon oreille une douce complainte
Dans laquelle je retrouve mes peurs et mes joies.
Sur ce ruban de route qui s'ouvre de nouveau
J'aperçois tant de choses et un écho
Je jette enfin mon voile pour alors profiter
Des moments de bonheur que je n'avais
Et m'accorde enfin le droit de dire oui
Pour goûter pleinement à ma vie
Ainsi fuir à jamais mes éternels combats
Je vais je ne sais où mais j'y vais à grands pas!

2008.10.24

Pour dire que........

anniversaire

Je sais que personne n’attendait vraiment un mot de moi

Aujourd’hui

Quoi que, quoi que……

Mais j’ai pensé écrire celui -ci car j’aimerais dire quelque chose qui me tient à cœur...

 Je voudrais dire aujourd’hui, que Naître est une chance et que les anniversaires de naissance ont pour but de nous rappeler que, d’une façon ou d’une autre, nous sommes tous gagnants dans cette aventure de la Vie . 

 Il reste simplement  à souhaiter qu' un "gros lot" de bonheur et de succès amplement mérités soit  présent au cours de  L'existence…..

L'espoir ne consiste pas à nier toutes les difficultés, mais à penser qu'elles ne dureront pas toujours, et que les blessures inhérentes à toute vie finissent par se cicatriser. L'espoir réside aussi dans la confiance en la capacité de chaque être humain de trouver sa place au soleil.

Il faut avoir foi en demain. Aussi sûrement que le jour revient en force après la nuit, que le soleil resplendit de plus belle après la pluie, et que le printemps balaie toujours l'hiver, la joie de vivre en ce monde reprend tôt ou tard ses droits sur la douleur qui nous afflige parfois.

Je continuerai de penser et penser que malgré les alinéas de la vie, celle-ci  vaut vraiment la peine d’être vécu

Il est préférable aussi  que ce mot ne soit pas réservé à une occasion spéciale. Ainsi, il montrera quelque chose

Que je n’ai pas à attendre un anniversaire ou une fête officielle pour le faire et le dire :

Il y a des gens présents dans mes pensées quel que soit le moment.

Alors,  avec ou sans raisons

Ce message renferme mille et une pensées

 Il contient aussi des souhaits ensoleillés

Avec quelques jours de retard

Ou quelques jours d'avance

Pour un jour peut être bien particulier !

 

 

2008.10.17

Elle va devoir........

la lumiére...

 

Elle va être seule
Perdue dans un désert
Sans repère pour la guider
Elle se perdra à son insu
Dans ce paysage inconnu
Aucune jetée pour ancrer l'âme
Aucune lumière pour la réchauffer
Que l'obscurité froide du désespoir
Où elle ne verra parfois aucune issue.

 

Elle va errer dans les ténèbres
Sans but et sans espoir
Elle marchera en équilibre
De peur de faire vaciller
Cette toute petite flamme chancelante
Cette minuscule fleur d'espérance
Qui ne tiendra qu'à un souffle
Auquel s'accrochera encore sa vie.

Elle va sombrer dans la détresse
Son âme  dévorée par la peur
Elle va  la voir arriver en face
Et même essayer de la tutoyer
Cette rapace sans aucune pitié
Elle va la supplier de rebrousser chemin
Et de disparaître sans laisser de trace.

Il va falloir pourtant qu'elle avance
Avec comme compagne , la souffrance
Il va falloir qu'elle s'arme  vraiment
Pour entrevoir  la lumière
Pour  se venger de la vie
Pour simplement être.


Mais , elle  va  poursuivre  sa marche
Comme si jamais sur cette terre
Il ne pouvait y avoir de  fatalité
Elle va continuer,continuer
Vers son destin

Vers sa vie

Comme je l'ai fait !

 

 

2008.10.07

Insolite rencontre..........

6

 

 

Une insolite rencontre a eu lieu, un jour.....

Deux planètes qui n’auraient jamais dû se rencontrer
Se sont unis,un jour, sous un même soleil......

Une étrange complicité s’est greffée entre eux
Une odeur de sourire ficelée de doute éparpillé 
Une peur que l’éphémère souffle et disperse
Une secrète envie de se retrouver ensemble.

L’une du Sud avec toute l’impatience de son expérience
A orchestré avec sensualité les détails de leur quotidien.
La seconde venue du Nord brillante de naïveté, de gaieté
 La réchauffe maintenant et la charme fidèlement.

Dans leur céleste communion, ils rêvent d’un horizon
Un désir de demain , sans noirceur
Une union lumineuse qui ne vieillirait jamais
Dans la continuité de leurs promesses partagés

Dans l'univers fleurit deux inséparables planètes
Loin de l’indifférence et le gris de l'inertie.

Au jour, le jour,

Dans un quotidien ,bien à eux

Deux planétes tournent ,tournent....

2007.03.04

Je ne veux plus.....

301763

Je ne veux plus me nier, nier mes sentiments, mes besoins, mes attentes. Je veux être respectée, écoutée, entendue. J'ai le droit de respirer, de me dire: j'ai le droit de dénoncer, de penser, de crier; j'ai le droit d'exister. Je veux vivre debout, être en paix avec moi-même. Je veux grandir, changer, m'aimer. Je veux rêver, rire, m'épanouir. J'ai besoin d'air; j'ai besoin de m'écouter. J'ai besoin de décider pour moi, avec moi en fonction de mes besoins à moi, de ce que je veux faire de ma vie. J'en ai marre de vivre en fonctions des autres, pour être aimée. J'en ai marre de faire des courbettes, pour acheter la paix ou ne pas être seule. Je choisis de VIVRE; de vivre MA VIE. Je choisis de vivre mes sentiments, mes émotions, mes rêves, mes espoirs. Je veux me vivre jusqu'au bout, telle que je suis. Je me réserve le droit d'essayer, de me tromper, de recommencer, d'essayer encore, et de réussir... Pendant la transition: j'accepte ma souffrance, ma déception. J'accepte mon insécurité, mon désespoir. J'accepte ma colère contre les autres; on ne m'avait rien promis. J'accepte ma colère contre moi, de m'être si longtemps niée et oubliée. Je suis en sevrage car je sais qu'avec le temps ces sentiments vont s'atténuer et disparaître; remplacés par le pardon. Je sais qu'avec le temps mon coeur va guérir d'avoir mal aimé... Et peut-être qu'il est temps simplement d'oser .........