2017.09.30

Le désarroi du temps....

 

 

19166436.gif

 

Plus rien ne bouge dans le désarroi du temps
Même l’océan sommeille à l’ombre du phare.
Sur le chemin qui mène aux marais salants
La pluie s’agite pour embrumer le regard.

J’entends dans le loin grimacer le roulis
De la lune ronde qui semble fuir l’obscurité.
Le ciel voudrait bien allumer ses bougies timides
Car nuages et noirceur  sont bien là dans cette alchimie

Ce silence intérieur de la nuit qui bâillonne
Ne chassera pas tous ces mots qui questionnent

Car la houle sans cesse ......les ranime

Il pleut alors de la tristesse jusque dans les rimes.


Entre les rochers , serpente aussi ce vent orphelin

Qui souffle sans répit sur les pensées

Raisonnement inaudible d'un trop plein

Alors chut oui ....il vaut mieux s'effacer !

Écrire un commentaire